Eglise St Jacques - Les beautés du tournaisis

Les beautés du  Tournaisis 

Aller au contenu

Menu principal :

Eglise St Jacques

Situation : Rue du Palais Saint-Jacques
Chaque logo de site ci-bas donne un accès direct sur l'article du site en question en rapport au sujet.
Source : http://myspace.voo.be/clgodart/eglises.htm
--> Un excellent blog apparemment à l'abandon

De style gothique, elle fait partie du patrimoine majeur de Wallonie et témoigne parfaitement des caractéristiques de l'architecture tournaisienne.
Le long de la route suivie au Moyen Age par les pèlerins de Flandre en marche vers Saint-Jacques de Compostelle se dresse, comme dans de nombreuses villes de cette époque, une église dédiée à l'apôtre Saint-Jacques. Son vaste avant-corps pourrait avoir été conçu pour héberger des pèlerins la nuit . Au XIIIème siècle cette église était englobée dans la grande enceinte urbaine.

La tour du début XIIIe siècle coiffe une nef construite vers 1215 qui a conservé sa charpente primitive. Le choeur actuel a été commencé en 1368. La lumière qui l'illumine passe au travers de vitraux du XIXe siècle. Les piliers cylindriques sont ornés de chapiteaux qui reçoivent une belle décoration végétale. Les murs et les voûtes des chapelles érigées de chaque côté du choeur sont décorés de peintures murales. Sur celles du sud figurent notamment de beaux anges musiciens. L'édifice abrite un exceptionnel aigle-lutrin en cuivre daté de 1411.

Elle fut édifiée au 13e et 14e siècles en gothique tournaisien, style qui devait influencer de nombreuses églises en Flandre. Située jadis hors les murs, elle accueillait les pèlerins arrivant à Tournai. Son mobilier néogothique est remarquable et riche en figures jacquaires.

A voir :

Peintures murales (retouchées) représentant un 'Concert d'Anges' (1405)
Statue assise de Notre-Dame de Tongres en bois polychrome
Aigle-lutrin en cuivre (1411)
Très belles orfèvreries
Nombreuses pierres tombales sous la tour-porche

Autre référence : https://sites.google.com/site/originescommunetournai/la-paroisse-saint-jacques

L’église Saint-Jacques se situe sur la route qui mène, au Moyen-âge, les pèlerins de Flandre à Saint-Jacques-de-Compostelle.
C’est pour cette raison que l’on suppose que son vaste avant-corps pourrait avoir été conçu pour héberger des pèlerins durant la nuit.

Simple chapelle romane à la base, l’édifice est reconstruit entièrement au XIIIe siècle dans le style gothique pour donner naissance à une tour et une magnifique nef. En effet, celle-ci est ornée d’une double galerie : la première constitue le triforium ; la seconde, s’ouvrant sur l’extérieur, fait retour dans la nef sous forme d’un pont jeté devant la croisée du transept.

Au XIVe siècle, un chœur dont la construction a commencé en 1368 est ajouté à l’édifice.
Les murs et les voûtes des chapelles érigées de chaque côté du chœur sont décorés de peintures murales. Sur celles du sud figurent notamment de beaux anges musiciens. Ces riches décorations ont attiré la fureur des iconoclastes en 1566 et c’est pourquoi elle fût complètement ravagée à cette époque. Elle se releva de ses ruines grâce au zèle de deux grandes confréries : celle du Saint-Esprit et celle du Saint-Sacrement.

Au XIXe siècle, elle est complètement restaurée sous l’inspiration du baron Béthume. C’est à cette époque que sont placés les vitraux sur le chœur que l’on peut toujours admirer dans l’église.

Retourner au contenu | Retourner au menu