Le pont des trous - Les beautés du tournaisis

Les beautés du  Tournaisis 

Aller au contenu

Menu principal :

Le pont des trous

Le pont des trous est juste pont de nom. Il ne s'agit pas d'un pont mais d'une porte d'eau et en particulier d'un rempart.

Brève historique

Le pont des Trous est l'un des plus prestigieux vestiges de l'architecture militaire médiévale de Belgique. Ce monument unique en Belgique faisait partie de la troisième enceinte de Tournai, appelée seconde enceinte communale, et défendait le cours de l'Escaut dans sa traversée de la ville.

La tour de la rive gauche (tour du Bourdiel) a été construite en 1281, tandis que celle de la rive droite (tour de la Thieulerie) date de 1304. Les tours sont plates du côté de la ville et arrondies vers la campagne pour mieux résister aux boulets de canons. les 2 tours furent construites pour servir de porte d'entrée de la ville.

19 mai 1940, l'arche centrale est dynamitée par les Anglais. les arches restantes furent détruites en 1946 et remplacées par 3 autres n'ayant plus les mêmes proportions, la centrale devant plus importante et prévue pour le passage des péniches de 1.350 tonnes. les tours, elles furent rehaussées de 2m40 ( au moyen de vérins )

Au début du XXI siècle, dans le cadre du projet Seine Nord-Europe, l'architecture des arches du pont est à nouveau remise en cause. Divers projets d'aménagement visent à élargir l'arche centrale. Ces projets ont été choisis bien qu'un projet de contournement du pont, plus coûteux, ait été proposé. Il y eu bien en 1939 (et un peu avant) le choix d'effectuer un contournement, mais en 1946 celui-ci fut abandonné au profit de la construction de nouvelles arches

Complément d'information.

  • A côté de ce pont se sont trouvés les 2 premiers bâtiments de la gare de 1842 à 1874.
  • Les tours furent d'abords des portes. La transformation par la Ville en 1986 a supprimé cette fonction pour la tour rive droite en y plaçant des WC.
  • Le pont a aussi été très longtemps réaménagé en un restaurant et était un lieu de visite de l'Escaut via des petits bâteaux que l'on appelait "Bâteau Mouche".

Source principale: Wikipedia,
la rive gauche (tour du Bourdiel)
la rive droite (tour de la Thieulerie)
Retourner au contenu | Retourner au menu