Tournai, la ville des 5 clochers - Les beautés du tournaisis

Les Beautés du Tournaisis
Les Beautés du Tournaisis
Aller au contenu

Tournai, la ville des 5 clochers

Le tournaisis.

Le Tournaisis s’émeut pour peu qu’on le regarde :
C’est un pays sensible, aux vives traditions ;
Il a gardé l’accent de la langue picarde
Et la ferveur pieuse de sa procession.

C’est une région noble où le fleuve paresse
Dans la douce vallée qu’animent quelques monts ;
Coulant des flots heureux, il offre sa caresse
À la pierre cachée sous les riches limons.

Des fours à chaux éteints s’égrènent sur les berges
Témoins silencieux d’un passé de renom ;
Et les murs des remparts, qui ça et là émergent,
Gardent le souvenir des cris et du canon.

La terre, qui connut tant de luttes guerrières,
Sourit à la beauté de grands champs généreux
Aujourd’hui apaisés. Et les vaches laitières
Broutent paisiblement dans les prés savoureux.

Des bois aux noms anciens ornent le paysage
Reliques de forêts où chassait le seigneur ;
Les vieux clochers aigus rappellent aux villages
Que longtemps l’évêché régna sur leur labeur.

La ville se souvient qu’elle fut capitale :
Les pages de l’histoire habitent ses pignons
Et les voûtes sacrées de notre cathédrale
Qui recèle à jamais l’âme des compagnons.

Poème de Jean Secret, membre du groupe.
@2018
Créée avec WebSite X5
Les Beautés du Tournaisis
Retourner au contenu